MATIU

Natif de Maliotenam, une communauté innue située sur la Côte-Nord du Québec, Matiu rejoint les rangs de la maison de disques 117 Records à l’automne 2016. Il fait paraître un EP éponyme en mars 2017.

L’auteur-compositeur-interprète présente au public des chansons où les paroles en français et en innu s’entrecroisent. Il relate son histoire et celle de sa communauté à travers des textes qui traitent du quotidien, des relations humaines et familiales ainsi que la quête identitaire autochtone. Il se démarque partout où il passe et séduit le public grâce à sa personnalité colorée, attachante et authentique.




MATIU

Natif de Maliotenam, une communauté innue située sur la Côte-Nord du Québec, Matiu rejoint les rangs de la maison de disques 117 Records à l’automne 2016. Il fait paraître un EP éponyme en mars 2017.

L’auteur-compositeur-interprète présente au public des chansons où les paroles en français et en innu s’entrecroisent. Il relate son histoire et celle de sa communauté à travers des textes qui traitent du quotidien, des relations humaines et familiales ainsi que la quête identitaire autochtone. Il se démarque partout où il passe et séduit le public grâce à sa personnalité colorée, attachante et authentique.

Avec son premier album Petikat (2018) Matiu présente son spectacle à travers la province, en passant par l’Afrique, le Texas, l’Europe et le reste du Canada. Le lancement a eu lieu le 7 novembre dans le cadre de Coup de cœur francophone, dans un Verre Bouteille (Montréal) bien complet. Son premier single, Jean-Guy, atteint dans les semaines suivantes le Top 100 BDS. En mars 2019, Matiu lance son deuxième extrait et vidéoclip avec la chanson Madame. En 10 jours, son vidéoclip de la piste « Le mineur », sorti le 4 décembre 2019 et réalisé par Jean-Vital Joliat, a obtenu près de 40 000 vues sur Youtube. Il a maintenant plus de 87 000 vues et fait partie de la sélection officielle du Copenhagen Underground – Locked In Film Festival (Danemark) et du Lift-Off Sessions (Royaume-Uni).

En 2017, Matiu participe à une résidence de création à Petite-Vallée menant à plusieurs spectacles par la suite, ainsi qu’à l’album hommage à Richard Desjardins. Sur cet album, l’artiste voit sa réinterprétation de la chanson « Le bon gars » se tailler une place dans les 50 premières positions du Top 100 BDS.

Au cours de sa carrière, Matiu performe lors de nombreux festivals : Francos de Montréal, Festival en chanson de Petite-Vallée, Au Pays des pick-up, FEQ, FME, Le Festif!, Festival Aah! Les Déferlantes (France, 2017), et bien plus encore.

Il a également été invité par Elisapie à performer pour Le Grand Solstice, un spectacle télévisé et diffusé sur les chaînes de Radio-Canada, Télé-Québec et ARTV les 20 et 21 juin 2021. Le but étant d’encourager les allochtones à découvrir les cultures autochtones.

 Nous sommes dans une période où les réflexions sur les membres des premières nations sont en plein essor à travers le Canada et Matiu a à cœur de se positionner à ce sujet. « Une façon pour moi d’être en cohérence avec mes valeurs et aspirations et qu’à travers mon art se transmettent notre culture et nos racines.»  Matiu

Pendant la pandémie, Matiu a été invité à performer lors événements notables en ligne : la Journée Internationale des autochtones (2021), Journée nationale des peuples autochtones (Winnipeg, 2021) et Contact Ontarois (production de captation virtuelle par 117 Records, 2021).

Avec tous ses projets contribuant à le faire connaître autant du public que de l’industrie musicale québécoise, Matiu multiplie les apparitions médiatiques alors qu’on le voit en entrevue et en prestation notamment à Belle & Bum, Plus on est de fous plus on lit, En direct de l’Univers, Cette année-là et bien plus.

Matiu a été sélectionné pour présenter des vitrines dans la majorité des grands congrès du  Québec : ROSEQ 2017, Francofête 2017, Contact Ontarois 2018 et 2021, Festival International de la chanson de Granby 2018, Coup de Cœur Francophone 2018 et 2022, ainsi que RIDEAU 2019 et 2022. Lors de ces vitrines, il a été fortement remarqué et a reçu des distinctions dont le Prix Réseau des grands espaces à ROSEQ, qui lui a permis d’aller présenter une vitrine à Contact Ouest à Vancouver à l’automne 2018, ainsi que le prix LOJIQ à RIDEAU, une bourse qui lui permettant de se produire en spectacle en Europe.

Matiu est nommé à l’ADISQ 2019, 2020 et 2021 dans la catégorie « artiste autochtone de l’année », trois nominations qui démontrent la reconnaissance de l’industrie ainsi que celle du public. Matiu est aussi récipiendaire du prix « Artiste de la relève » au Gala de la musique autochtone Teweikan (2017), du prix Eval-Manigat « porteur de traditions » lors du gala Spacq (2019), deux prix au Gala de musique autochtone Teweikan soit « Artiste ou groupe de blues et/ou rock » et « Meilleur spectacle » (2019), et se retrouve aussi parmi les finalistes pour un prix d’excellence de la part de Culture Côte-Nord pour son album Petikat dans la catégorie « Arts et culture innus » (2021).

Matiu fait aussi parti du projet Nikamu Mamuitun, un collectif de 8 auteurs-compositeurs-interprètes autochtones et allochtones, chapeauté par Alan Coté (Festival de la Petite-Vallée, etc.) ayant pour mentor Florant Vollant et Marc Déry. Une série de spectacle a été présentée et un premier album était lancé le 10 septembre 2019 au Lion D’Or à Montréal. Le collectif va bon train depuis, et les spectacles s’enchaînent à travers la province.

Les réactions face au projet de Matiu sont unanimes : il s’agit d’un coup de cœur pour tous !



Spectacles


Albums

EP – MATIU
2017



Vidéos